Rappel gratuit

Soins des gencives à Wavre

Les maladies de gencives, aussi appelées maladies parodontales, sont des infections bactériennes touchant la gencive.
Environ 90% de la population adulte en souffre, souvent sans en avoir conscience, et à des degrés divers.
Elles sont indolores jusqu’à un stade avancé et peuvent aboutir à la perte pure et simple des dents si elles ne sont pas traitées.

Elles commencent par une gencive rouge, gonflée, qui saigne au brossage : c’est la gingivite.
Elles peuvent s’accompagner d’une sensation de mauvaise haleine.
En s'aggravant, elles détruisent l’os qui soutient les dents, provoquant ainsi un déchaussement.
Au stade terminal, les dents deviennent mobiles, et finissent par tomber. Pour éviter ce genre de problème, il est important de faire appel à votre dentiste basée à Wavre près d'Ottignies-Louvain-la-Neuve et de Mont-Saint-Guibert pour des soins des gencives adaptés.

Quelle est la cause de ces maladies des gencives ?

La cause principale est la plaque dentaire, cet enduit blanchâtre, chargé de bactéries, qui se dépose à la base des dents tous les jours.
Brosser soigneusement les surfaces dentaires ET nettoyer les espaces interdentaires au moyen du fil  dentaire ou de la brossette interdentaire, reste le meilleur moyen de prévenir la maladie.
Après quelques jours, la plaque dentaire durcit et devient alors du tartre, un détartrage chez votre dentiste exerçant à Wavre (proche Mont-Saint-Guibert, La Hulpe) est alors le seul moyen de l’éliminer.
Au fil du temps, le tartre s’insinue de plus en plus profondément sous la gencive, détruisant les structures qui attachent la gencive sur la dent et aussi l’os qui l’entoure et la soutient : c’est la parodontite ou déchaussement .
Il y a alors formation de crevasses gingivales dans lesquelles baignent des bactéries, des parasites qui produisent des toxines augmentant d’autant plus la perte osseuse initiale. Du pus peut à ce stade suinter de la gencive et des abcès peuvent se former ; les dents deviennent alors fort mobiles…l’extraction est souvent inévitable.

Les maladies des gencives les plus communes

1/ la gingivite :

se traduit par une gencive rouge, gonflée, qui peut saigner au  brossage.
C’est peu douloureux, voire indolore pour le patient.
Des soins des gencives tels qu'un détartrage complet accompagné d’un aéropolissage au bicarbonate ainsi que de bonnes habitudes d’hygiène régleront le problème et rétabliront une bonne santé bucco-dentaire .

2/ la parodontite :

Des parasites ont infiltrés la gencive déjà irritée, la flore bactérienne agressive se complexifie et les toxines rejetées par ces organismes font littéralement fondre l’os autour de la dent ; des crevasses ( appelées aussi poches ) gingivales se créent car la gencive se décolle des dents.

A l’aide d’un instrument spécifique ressemblant à une petite baguette, on mesure la profondeur des crevasses et donc la quantité d’os perdue afin d'adapter les soins des gencives en conséquence :

jusque 3 mm : pas d’atteinte osseuse.
à 4 mm : la crevasse s’installe autour des dents.
à 5-6 mm : la radiographie permet de visualiser la perte osseuse, la gencive se rétracte.
à plus de 7 mm : les dents commencent à bouger, l’os présente des détériorations importantes, présence de pus dans la gencive.

Quels sont les facteurs aggravants les maladies parodontales ?

1/ la cigarette : diminue la micro-vascularisation buccale .
2/ les variations hormonales ( puberté, grossesse ) : la gencive saigne plus facilement, une parodontite existante peut soudain s’aggraver.
3/ les médicaments : antidépresseurs, antiépileptiques, pilule contraceptive, certains médicaments
pour traiter les problèmes cardiaques peuvent avoir une influence sur la gencive .
4/ les maladies s’attaquant au système immunitaire.
5/ le bruxisme ( grincement des dents ) : fait supporter des contraintes trop fortes au dents, accélérant ainsi la destruction des tissus qui les entourent.
6/ le stress et la malnutrition : diminuent la capacité de l’organisme à se défendre et favorisent ainsi la croissance des bactéries pathogènes responsables.

Influence des maladies parodontales sur la santé générale :

Les études médicales récentes suggèrent une association entre les infections de la gencive et les maladies cardio-vasculaires ( risque augmenté de 25 % ), le diabète et les naissances prématurées de bébés de petit poids.

Comment traite-t-on les maladies parodontales au cabinet ?

Après plusieurs années de traitement conventionnel avec plus ou moins de succès, j’ai découvert la méthode de soin des gencives du docteur Mark Bonner ( Canada ) qui, en collaboration avec l’institut Pasteur de Paris, a suggéré que les parasites jouaient un rôle important, en plus des bactéries, dans l’aggravation de la maladie parodontale.
(  Tant de bouches à guérir…des parasites qui les vampirisent ; Dr Mark Bonner, Editions Amyris )

Il a depuis 20 ans travaillé à développer un protocole de soin qui associe l’observation et la désinfection  aux techniques de nettoyage conventionnels, pour une approche douce et respecteuse de la biologie : :

1/ diagnostiquer l’infection grâce au microscope et aux signes cliniques. Le microscope est un instrument révolutionnaire qui permet de déterminer si vous êtes infectés par des micro-organismes pathogènes.

soins gencives wavre

2/ Eliminer l’infection grâce à des produits désinfectants, des crèmes antibiotiques agissant localement sur les gencives .

3/ Une fois l’infection gérée, les méthodes de détartrage et de nettoyage en profondeur des racines permettent d’éliminer le tartre qui s’est accumulé autour des dents.

La cicatrisation naturelle des tissus peut alors s’amorcer.
Dans les cas extrêmes, la chirurgie parodontale, les greffes osseuses, la pose d’un matériau de comblement sont parfois nécessaires pour améliorer la régénération de l’os perdu ; vous serez alors adressé à un confrère spécialiste qui prendra en charge cette partie plus spécifique.

ATTENTION : les maladies parodontales sont des maladies chroniques, ce qui veut dire que le traitement initial seul ne suffit pas pour en guérir ; il faut un suivi continu et régulier au cabinet dentaire ( 1X/trimestre )  ainsi qu’un changement dans ses habitudes de maintenance journalière pour éviter les récidives d’infection .

Contactez-nous

Consultez également :

c